30 janvier 2023

Quelles sont les particularités d’un chauffage alternatif ?

chauffage alternatifs espritdavenir

Face à la menace planante de la pollution et de l’épuisement des ressources naturelles, de plus en plus de personnes ont recours à des solutions alternatives afin de répondre à leurs besoins en matière de consommation énergétique. En effet, même s’il reste le type d’installation d’énergie le plus couramment utilisé, le chauffage à fioul ou à gaz est très polluant, en raison de son émission élevée de CO2, ce qui contribue considérablement à la dégradation de l’environnement. Ainsi, pour y remédier, d’autres systèmes thermiques ont été mis au point et qu’on appelle  » chauffages alternatifs ». Alors, comment ces derniers fonctionnent-ils exactement et lesquels choisir dans le cadre de votre transition énergétique ?

Le chauffage alternatif comme concept écologique !

Le chauffage alternatif est une appellation qui désigne l’ensemble des systèmes de chauffages écologiques qui reposent sur l’utilisation de matériaux recyclés ou issus d’énergie renouvelable.

De plus en plus populaires, les chauffages alternatifs peuvent être installés dans plusieurs types d’habitations et ont la particularité de marcher sans électricité, ce qui rend leur utilisation très économique, et cela, en vous permettant de réduire le coût global de votre facture économique, tout en réduisant votre impact environnemental, contrairement aux énergies fossiles qui ne se renouvellent pas.

Quels sont les types de chauffages alternatifs ?

Il existe plusieurs types de chauffages alternatifs, dont principalement les suivants :

  • chauffage photovoltaïque : il fonctionne grâce à des panneaux solaires qui captent les rayonnements du soleil et les transforment en chaleur, pour ensuite les distribuer vers le réseau thermique de la maison ;
  • chauffage géothermique : il permet d’utiliser la chaleur captée dans les sous-sols et de la transférer vers les équipements domestiques de la maison ;
  • chauffage avec pompe à chaleur : il sert à récupérer les calories d’énergie présentes naturellement dans l’air ;
  • chauffage à bois ou à granulés : c’est un système thermique qui utilise des combustibles renouvelables pour faire chauffer une habitation.

Pourquoi installer un chauffage alternatif ?

Le chauffage alternatif vous permet de réussir votre transition énergétique efficacement et de mieux gérer votre facture d’énergie, d’une manière durable et réfléchie. De plus, l’installation d’un chauffage alternatif peut faire l’objet d’une aide financière octroyée par l’État, ce qui vous permettra de financer votre projet de rénovation énergétique dans les meilleures conditions possibles.

Quels sont les inconvénients d’un chauffage alternatif ?

Bien qu’il soit écologique et pratique, le chauffage alternatif peut présenter quelques inconvénients, comme des travaux d’installation laborieux et chronophages qui nécessitent l’intervention d’un chauffagiste RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour déterminer le dispositif de chauffage thermique le mieux adapté à votre habitation.

Quel est le prix d’un chauffage alternatif ?

Le prix d’un chauffage alternatif dépend essentiellement du modèle du chauffage en question que vous comptez utiliser pour votre habitation. Ainsi, il faudra prévoir entre 7 000 et 11 000 € pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques, de 10 000 à 18 000 € pour un chauffage géothermique et de 180 à 300 €/tonne pour l’installation d’un chauffage à bois où à granulés.

Il convient de rappeler qu’il faudra également prendre en compte les frais d’installation professionnelle et qui dépendront également des honoraires fixés par le prestataire en question, d’où l’importance de comparer entre de nombreux professionnels différents.

Quelles sont les aides à l’achat qu’on peut obtenir pour l’installation d’un chauffage alternatif ?

Le gouvernement offre de nombreuses aides financières pour aider les citoyens français à adopter un mode de vie écoresponsable et axé sur les énergies renouvelables. Parmi ces aides, on retrouve :

  • MaPrimRénov : cette prime est réservée à tous les ménagers qui occupent une résidence louée ou en copropriété ;
  • l’Eco-PTZ : cette aide financière se présente sous la forme d’un crédit bancaire qui peut être accordé à des ménagers entreprenant des travaux de rénovation énergétique dans une maison achevée depuis plus de 2 ans ;
  • la Prime CEE : elle concerne les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) et est proposée par des fournisseurs d’énergie pour financer les travaux d’économie énergétique, à condition qu’ils soient réalisés par un chauffagiste RGE.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *